Création

Jeune artisan : comment trouver l’utilitaire adapté à votre métier ?

Devenir jeune artisan, c’est se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Parmi les premiers investissements à effectuer : l’achat d’un utilitaire adapté. Ce dernier sera votre véritable compagnon de route : il vous accompagnera partout et stockera vos outils. Comment financer un utilitaire ainsi que son aménagement ? Quels sont les impératifs à prendre en compte ? Explications.

Comment financer un utilitaire en qualité de jeune artisan ?

Au démarrage, un jeune artisan, généralement auto-entrepreneur à ce stade, est amené à acheter un utilitaire pour sa société pour la première fois. Afin de soutenir les jeunes artisans dans cet achat, il existe différentes aides comme le soutien à la mobilité des Artisans-Commerçants (dans les Hauts-de-France). Il faut noter que chaque région propose des aides différentes. Nous vous invitons donc à vous rapprocher du Conseil régional pour en connaître la liste. Ces aides financent tout ou partie de votre utilitaire.

Aussi, il existe par exemple :

  • Le bonus écologique,
  • La prime à la conversion pour remplacer votre véhicule (si vous possédez déjà un véhicule, qui n’est pas obligatoirement un utilitaire).

Le marché de l’occasion offre également des tarifs parfois très attractifs. Les concessionnaires professionnels du secteur sont aptes à vous accompagner dans l’achat d’un utilitaire d’occasion. Cela vous évite en partie toute mauvaise surprise lors de son utilisation.

Les différences entre véhicule professionnel et personnel

Utiliser son véhicule professionnel pour réaliser des économies peut être un recours si l’artisan n’a pas encore les fonds nécessaires pour s’acheter un véhicule professionnel. Toutefois, utilisé à des fins personnelles et professionnelles, un véhicule est amené à connaître une usure prématurée.
Chaque kilomètre parcouru fait baisser la côte de votre voiture.

Aussi, un véhicule professionnel a des avantages :

  • Les artisans récupèrent la TVA à l’achat, l’entretien et pour le carburant. Attention, cela ne concerne pas les auto-entrepreneurs ;
  • Les artisans peuvent déduire de leur bénéfice net toutes les dépenses professionnelles que vous avez avec votre véhicule (comme la révision).

Enfin, un véhicule professionnel est assuré pour l’utilisation professionnelle que l’artisan en fait. Ainsi, en cas de souci, d’accident, de panne, il est couvert. Si toutefois vous souhaitez conserver votre véhicule personnel pour travailler, il est vivement conseillé de prendre une formule adaptée à vos besoins auprès de votre assurance voiture.  

L’aménagement de votre utilitaire : une condition sine qua non pour votre réussite

Pour aménager votre utilitaire, il convient de prendre en compte l’activité même du professionnel. Les besoins varient selon le métier exercé par l’utilisateur du véhicule. L’utilitaire d’un plombier ne sera pas équipé de la même manière que l’utilitaire d’un boulanger ou professionnel du BTP.

Par exemple, le véhicule utilitaire du plombier pourra comprendre les équipements suivants :

  • Un double plancher avec des rangements intégrés (idéal pour y placer vos différents outillages : cales, compas à verges, pieds à coulisse, etc) ;
  • Un extracteur coulissant si vous avez des choses lourdes à manier ;
  • Un établi rétractable (surtout si vous prévoyez de réaliser quelques travaux directement dans l’utilitaire)
  • Etc.

De ce fait, prenez bien le temps pour trouver votre utilitaire : que ce soit pour son financement ou son aménagement, ce sont des étapes cruciales pour votre nouvelle entreprise. Bien pensé et bien conçu, l’aménagement de cet utilitaire est un gain de temps et d’efficacité dans l’exercice de votre activité.

(Crédit photo : iStock)

A LIRE AUSSI

PARTAGER L'ARTICLE