Gestion

Mobiles professionnels : 5 conseils pour bien choisir sa flotte de smartphones reconditionnés

Alors que le smartphone est devenu un outil de travail essentiel, faire le choix du matériel à choisir pour ses collaborateurs ou sa flotte de téléphones pour les entreprises de taille plus importante n’est pas un choix anodin : quel prix, quelle durabilité, quels services, quelle marque…?

Plusieurs choix s’offrent aux entreprises : les services dédiés aux professionnels des opérateurs, les gestionnaires de flotte professionnelle, ou encore, le marché du reconditionné. En quoi ce dernier, en pleine croissance, représente-t-il une alternative crédible aux acteurs traditionnels ? CertiDeal, entreprise spécialisée dans le reconditionnement et la vente de smartphones reconditionné, donne cinq conseils pour bien choisir sa flotte de mobiles reconditionnés.

Acheter reconditionné : un choix économique et environnemental

Adopté par de plus en plus de Français, le marché du reconditionné offre l’opportunité d’acheter une large gamme de smartphones qui répondront aux besoins d’utilisation pour des prix allant jusqu’à 70% moins chers par rapport à des modèles neufs.

Cela permet aussi d’offrir une seconde vie à des smartphones et ainsi éviter l’achat d’appareils neufs. Quand on sait que 80% de l’empreinte carbone d’un smartphone provient de sa fabrication, l’acquisition d’une flotte de smartphones reconditionnés s’inscrit inévitablement dans une démarche éco-responsable et dans une politique RSE.

5 conseils pour bien choisir sa flotte de smartphones reconditionnés

Le reconditionnement de smartphones est devenu une véritable expertise, mais c’est un marché encore opaque, qui attire beaucoup d’acteurs avec sa croissance annuelle de 4% en France. CertiDeal, expert du domaine depuis plus de 5 ans, livre ici 5 conseils pour vous aider à faire le bon choix.

1.   S’assurer du grade esthétique

Le principe du reconditionnement est de récupérer des téléphones qui ont déjà eu un premier propriétaire : l’état de ceux-ci peut donc varier. Il existe chez la plupart des vendeurs plusieurs grades esthétiques, qui définissent l’aspect visuel général du smartphone. Malheureusement, d’un site à l’autre, les termes employés sont différents, ce qui ne facilite pas la comparaison, et il faut être prudent sur l’état réel du produit. Il est conseillé de bien prendre connaissance des descriptions exposées, voire de demander plus de précisions au vendeur, afin de recevoir une flotte sans mauvaise surprise.

Il existe souvent plusieurs grades esthétiques. A titre d’exemple, chez CertiDeal, les grades esthétiques vont de l’état esthétique neuf à un état esthétique correct, selon la présence de micro-rayures et leur degré de visibilité.

2.   Vérifier le niveau de batterie proposé

L’état de la batterie est une caractéristique à prendre en compte pour la longévité de la flotte de smartphones. Il est donc important de s’assurer que son niveau garanti au moment de la vente ne descende pas en dessous de 80%, ce qui est souvent le cas pour la plupart des acteurs principaux.

A noter que certains vendeurs-reconditionneurs proposent une option permettant de changer la batterie des smartphones commercialisés.

3.   La garantie, véritable gage du niveau de qualité du reconditionneur

Le risque zéro n’existe pas, que l’on achète du neuf ou du reconditionné. Il est important de s’assurer de l’existence d’une bonne garantie pour ce type de produits. Cette garantie, extrêmement variable suivant les reconditionneurs, parfois même au sein du catalogue d’un même vendeur, est un gage d’engagement du vendeur sur la qualité de ses smartphones reconditionnés et sur l’expertise des personnes ayant reconditionné le téléphone.

Si de nombreux reconditionneurs s’engagent sur une garantie de 6 à 12 mois, elle peut aussi en varier de 3 à 24 mois, et est parfois payante au-delà de 12 mois. Il ets préférable de s’assurer d’un niveau de garantie qui correspond à vos attentes, en gardant en tête qu’une garantie basse peut être synonyme d’une mauvaise qualité.

4.   D’où viennent les smartphones ?

La chaîne d’approvisionnement de smartphones reconditionnés est complexe : récupération auprès de particuliers, d’entreprises, d’opérateurs téléphoniques, en France mais aussi dans le monde, revente, transition via des brokers, des réparateurs… Voici ce qu’il faut avoir en tête pour trouver ce que vous recherchez et éviter certains écueils :

  • La récupération de flottes de smartphones chez des opérateurs ou entreprises est souvent un gage de bonne qualité et de traçabilité ;
  • Plus les smartphones ont transité via un nombre important d’acteurs (récupérateurs, brokers, réparateurs, revendeurs), plus ils sont susceptibles d’avoir subi un nombre important d’opérations, et sont donc de qualité moindre ;
  • Attention au sourcing de smartphones provenant d’Asie pour diverses raisons : des smartphones provenant du Japon émettent un bruit à à chaque prise de photo, des smartphones ayant été reconditionnés en Chine peuvent l’avoir été dans dans de mauvaises conditions de travail.
  • Le choix le plus écologique est de favoriser les circuits locaux, à savoir des reconditionneurs qui récupèrent les smartphones auprès de particuliers, opérateurs ou entreprises françaises. Malheureusement, le taux de récupération est encore très bas en France : environ 15%, ce qui limite les volumes disponibles.

5.   TVA déductible : un détail à ne pas oublier !

Cela peut sembler évident, mais la TVA n’est pas forcément déductible chez tous les revendeurs. Il s’agit donc d’un argument économique à ne pas oublier ! En effet, dans le cas où le vendeur est marketplace, la TVA de 20% n’est pas déductible. A contrario, les reconditionneurs-vendeurs, qui intègrent toute la chaîne de valeur du reconditionnement à la vente, profitent d’une TVA déductible.

(Crédit photo : iStock)

A LIRE AUSSI

PARTAGER L'ARTICLE

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email