Développement

Peut-on souscrire un crédit immobilier sans apport ?

Vous n’êtes pas sans ignorer que les banques sont exigeantes en matière d’apport personnel, surtout lorsqu’il est question d’un crédit immobilier. Selon les recommandations, au moins 10 % du projet doit être financé avec les économies de l’emprunteur, qu’il s’agisse d’argent épargné ou emprunté auprès de la famille. La raison de cette règle est simple : les établissements bancaires veulent se prémunir d’un non-remboursement. C’est donc une façon de vérifier que les emprunteurs ont une capacité d’épargne et de gestion suffisante pour assumer une telle dette. 

Mais alors, est-il possible d’obtenir un crédit immobilier sans apport personnel ? C’est la question que beaucoup de primo-accédants se posent. Contre toute attente, il est encore possible d’emprunter sans avoir d’argent de côté, à condition toutefois de déposer un dossier solide. Faisons le point ensemble. 

Crédit immobilier : qui peut emprunter sans apport personnel ? 

S’il n’est pas impossible de faire un crédit immobilier sans apport personnel, la validation d’un tel projet par une banque est complètement tributaire de la qualité du dossier. Cela ne peut donc concerner qu’un certain type d’emprunteurs, à l’image : 

  • des jeunes qui entrent dans la vie active, parce qu’ils n’ont pas encore eu le temps de mettre de l’argent de côté ; 
  • des emprunteurs à l’épargne solide, sous une autre forme que de l’argent, comme dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie, d’un livret d’épargne, ou d’actions dans une société ; 
  • des emprunteurs investisseurs en immobilier. 

À moins de faire partie de l’une de ces 3 catégories, emprunter sans apport personnel relève du parcours du combattant. Toutefois, un courtier spécialiste en prêt immobilier peut permettre d’optimiser un dossier. 

Crédit immobilier : comment convaincre la banque d’emprunter sans apport personnel ? 

De manière générale, l’emprunteur qui dispose d’un bon profil pour la banque est plus susceptible d’obtenir un prêt sans apport personnel. Pour cela, il faut notamment : 

  • avoir une situation professionnelle stable ; 
  • ne jamais être à découvert ou très rarement ; 
  • ne pas avoir d’incidents de paiement sur ses précédents emprunts ; 
  • ne pas avoir eu de saisies récentes sur ses comptes ; 
  • maîtriser son budget familial ; 
  • ne pas dépenser son argent inconsciemment ; 
  • épargner régulièrement ; 
  • avoir de la marge au-delà de la mensualité de son prêt immobilier. 

En bref, vous l’aurez compris, pour pouvoir faire un prêt immobilier sans apport personnel, la situation financière de l’emprunteur doit être saine. Il est en effet primordial de rassurer la banque, en soldant par exemple tous les crédits à la consommation en cours et les crédits renouvelables. Peu importe le montant des mensualités, l’essentiel est d’avoir un reste à vivre conséquent, pour permettre à l’emprunteur de vivre normalement et de ne pas être écrasé sous le poids de l’endettement. 

Gardez aussi à l’esprit que même sans l’utiliser comme apport personnel, l‘épargne peut jouer un rôle important dans la décision de la banque. Imaginons qu’un emprunteur épargne 20 000 euros en quelques années, sans pour autant avoir l’intention de les investir dans son projet immobilier, l’établissement peut aisément se dire qu’il s’agit d’une personne responsable et sérieuse. 

Bien entendu, le meilleur des critères reste d’avoir un emploi en CDI, même si la santé financière et la situation de l’entreprise peuvent aussi faire l’objet d’une étude minutieuse. 

(Crédit photo : istock) 

A LIRE AUSSI

PARTAGER L'ARTICLE

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email