Création

Les prêts immobiliers professionnels sans apport

Acheter un bien immobilier professionnel sans apport peut sembler compliqué à défendre dans le cas d’un dossier de financement. Toutefois, certains organismes donnent une chance aux entrepreneurs de démarrer leur activité en leur proposant des prêts immobiliers sans apport quelconque. Dans quelle mesure est-ce possible ? Quels organismes le proposent ? Explications.

Qu’est-ce qu’un prêt immobilier sans apport ?

Dans un premier temps, il est important de définir ce qu’est vraiment un crédit immobilier sans apport. Il s’agit tout simplement d’une levée de fonds à destination d’un professionnel qui n’a en sa possession aucun apport financier personnel ou aucune caution tierce. Ainsi, « le prêteur » (la banque en général), lui transmet la somme souhaitée sans aucune garantie de la part du demandeur.

Parmi les garanties, il y a donc :

  • L’apport personnel : il s’agit des liquidités dont dispose le demandeur (trésorerie de l’entreprise, fonds disponibles suite à la vente d’un bien, biens personnels)
  • La caution tierce : il s’agit ici d’une garantie physique ou morale, que le prêt engagé sera remboursé partiellement ou intégralement.

Ces deux garanties ne sont donc plus exigées dans le cas d’un prêt immobilier professionnel sans apport.

Quels sont les organismes pouvant mettre en place ce prêt ?

Deux options s’offrent à tout dirigeant de TPE-PME souhaitant contracter un crédit professionnel sans apport dans le cadre d’un projet immobilier.

  • La banque. Les banques traditionnelles gèrent à la fois les comptes personnels et professionnels des dirigeants d’entreprise. Ainsi, elles ont accès à tout l’historique financier de l’entreprise, la comptabilité, etc. Elles peuvent proposer des moyens de financement plus souples adaptés aux besoins de la société. Toutefois les banques demandent souvent un apport ou une caution. Il faudra donc mener une véritable bataille avec votre conseiller pour gagner sa confiance et décrocher ce prêt.
  • Les sociétés de crédit. Initialement prévues pour offrir des solutions de financement aux consommateurs, ces organismes privés de financement se lancent à la conquête des professionnels. Ainsi, vous disposez de conditions souples pour bénéficier du prêt sans apport. Les conseillers mettent tout en œuvre pour comparer et choisir avec vous le prêt le plus adapté à vos besoins. L’engagement est plus long : avec pour avantage de réduire les remboursements mensuels, et pour inconvénient d’être endetté plus longtemps.

Si ces deux options sont vaines, vous pouvez toujours opter pour les solutions suivantes :

  • Le prêt d’honneur. Il s’agit d’un prêt à taux 0 avec une durée d’emprunt très stricte. L’ADIE (Association pour le Développement de l’Initiative Economique) règlemente ce prêt d’honneur.
  • Le prêt de vos proches. En effet, vous pouvez vous créer un apport en demandant des fonds à votre famille, vos amis, ou toute personne proche souhaitant participer à votre projet. Ces prêts sont bien souvent faits avec le cœur et le remboursement se fait à l’amiable, d’un commun accord. Vous pouvez les officialiser chez un notaire pour plus de sécurité. Grâce à cela, vous pourrez constituer un apport et envisager de déposer de nouveau un dossier de financement auprès des organismes ci-dessus.

Comment défendre son projet professionnel immobilier et obtenir un prêt sans apport ?

Si vous ne disposez pas des fonds nécessaires à l’obtention de votre prêt, vous devez défendre votre projet autrement auprès des éventuels investisseurs. Ainsi, il faut gagner leur confiance en leur prouvant la viabilité de votre projet avec des données concrètes.

  • Un business plan : c’est la garantie de pouvoir rembourser votre dette en vendant votre entreprise dans le cas où vous ne pourriez pas honorer vos mensualités. N’hésitez pas à produire un business plan sur 5 ans/10 ans et/ou plus…
  • L’état des comptes de votre entreprise, les bilans comptables, les comptes de résultats : gage de confiance sur votre manière de gérer votre société si celle-ci existe depuis quelques années.
  • Un devis détaillé : vous prêter de l’argent, oui. Mais pour quoi exactement ? En général, vous devez toujours préciser les dépenses prévues grâce au prêt contracté. Chaque typologie de dépenses s’appelle « poste » de dépense. C’est une manière agile de prouver que vous avez la tête sur les épaules et que vous saurez gérer la somme prêtée d’une manière raisonnée, pour le bien de votre entreprise. Ainsi l’organisme de financement aura une vue d’ensemble de votre projet et comprendra où vous souhaitez mener votre société sur le long terme.

En tant que professionnel, les conditions de prêts immobiliers professionnels sans apport sont donc plus strictes. Les organismes de financement conseillent de constituer un apport pour décrocher un prêt plus facilement auprès des banques par exemple, qui ont besoin de garanties. D’autres solutions existent également et encouragent les créateurs d’entreprise à se lancer, plus sereinement.

Choisir une SCPI pour acquérir un prêt immobilier pour votre entreprise

Faire le choix de passer par une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) afin de contracter un prêt immobilier est de plus en plus courant dans le monde professionnel. Et pour cause, ces dernières permettent d’obtenir plus facilement un crédit immobilier pour l’achat d’un bien sans avoir d’apport à la base. Toutefois, avec un nombre toujours plus conséquent d’organismes, les critères pour sélectionner la meilleure SCPI doivent être très précis. Ces derniers permettront au demandeur de n’avoir aucune surprise lors d’une demande de prêt immobilier professionnel sans aucun apport, et d’être rassuré sur son investissement en immobilier sans toutes les problématiques d’achat et de gestion habituelle.

Que regarde une SCPI avant d’accorder un prêt immobilier ?

Lorsqu’un professionnel demandera de l’aide à une SCPI, cette dernière s’informera dans un premier temps sur votre entreprise comme la date de création, les dirigeants et les actionnaires (et autres informations plus ou moins capitales pour prendre une décision). Néanmoins, un chef d’entreprise a toujours la possibilité de faire des demandes à des SCPI plus spécifiques. Et c’est d’ailleurs de plus en plus fréquent. Ainsi, qu’un professionnel possède un petit ou un apport de zéro euro, il sera toujours possible d’acquérir un prêt immobilier afin de pouvoir y loger son entreprise ou pour investir dans un patrimoine immobilier professionnel. Se faire accompagner dans ces démarches auprès des professionnels dans le domaine peut permettre de vous guider dans cette méthode d’investissement appelé aussi pierre-papier. Cela permettra de maximiser vos chances lors de la contraction d’un prêt immobilier que ça soit en ville ou en campagne.

(Crédit photo : istock)

A LIRE AUSSI

PARTAGER L'ARTICLE