Création

Quel est le coût d’un portage salarial ?

Déjà adopté par 90 000 indépendants, le portage salarial allie autonomie et avantages du salariat. Vous pouvez travailler à votre propre compte en disposant d’une protection sociale et en évitant les contraintes administratives. Principale préoccupation des freelances à la recherche d’un statut avantageux, le coût du portage salarial n’est pas si élevé qu’on le croit. Explications. 

De 4 à 15% de frais de gestion 

La société de portage salarial prélève directement les frais de gestion sur les honoraires générés par le salarié porté. Comme un indépendant, le salarié d’une société de portage salarial fixe ses tarifs et ses conditions directement avec l’entreprise cliente. En revanche, c’est l’entreprise de portage salarial qui se charge de la facturation du service à l’entreprise cliente. De 4 à 15 % du chiffre d’affaires hors taxes du salarié porté est ainsi retenu par la société de portage salarial comme commission. Les frais de gestion financent les dépenses de fonctionnement et d’accompagnement de l’entreprise de portage salarial.  

En échange, le salarié porté obtient un véritable contrat de travail et une couverture sociale complète. La gestion administrative est déléguée à l’entreprise de portage salarial et le salarié porté se consacre entièrement à son projet. La société de portage salarial offre au salarié porté l’opportunité de suivre des formations, d’être accompagné et d’élargir son réseau.  

Prenez le temps de comparer les niveaux de frais de gestion et la qualité de l’accompagnement offert par différentes entreprises de portage salarial avant de vous engager. Tandis que certaines entreprises de portage salarial proposent un taux fixe, d’autres adoptent un taux de gestion dégressif en fonction du chiffre d’affaires du salarié porté. Dans ce dernier cas, plus le salarié porté réalisera un chiffre d’affaires conséquent, moins le pourcentage de frais de gestion de la société de portage sera élevé.  

Vérifiez qu’il n’y a pas de coûts cachés en demandant une simulation de salaire à l’entreprise de portage salarial et concentrez-vous sur la rémunération nette offerte. Certaines entreprises de portage salarial incluent dans leurs frais de gestion la prise en charge d’autres dépenses, comme la contribution foncière des entreprises ou la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE). En ayant le détail du calcul de votre rémunération, vous aurez une idée claire du coût que représente le portage salarial.  

Le paiement des charges sociales en portage salarial 

L’avantage majeur du portage salarial est la protection sociale qu’il offre au salarié porté. Ce dernier est affilié au régime général de la sécurité sociale, cotise pour la retraite, les allocations chômage et même la mutuelle d’entreprise. Grâce au portage salarial, le salarié porté dispose d’une couverture sociale identique en tout point à celle d’un simple salarié.  

En contrepartie, le salarié porté paye des charges sociales plus élevées qu’un entrepreneur individuel. L’entreprise de portage salarial retire les charges patronales et salariales du chiffre d’affaires que vous avez généré avant de vous verser un salaire. Les charges salariales représentent environ 22 % du salaire brut du salarié porté. Quant aux charges patronales, elles varient de 34 % du salaire brut du salarié porté pour les petits salaires à 47 % pour les plus élevés. 

Déduire ses frais professionnels 

En exerçant votre activité professionnelle, vous engagez des frais de prospection, de communication ou encore des frais de fonctionnement. Contrairement à l’auto-entreprise, le portage salarial vous permet de déduire vos frais professionnels. Les frais de missions du salarié porté (dépenses liées aux déplacements, repas …) sont négociés et facturés à l’entreprise cliente. Ils sont indépendants du chiffre d’affaires et du salaire du salarié porté.  

Les frais de fonctionnement du portage salarial représentent les dépenses indispensables à la prospection commerciale (achat de fournitures de bureau, entretien du matériel informatique …). Ces frais sont engagés par le salarié porté, ils sont exonérés de cotisations sociales et ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu

Cependant, le montant des frais de fonctionnement ne doit pas dépasser 30 % du salaire brut du salarié porté. Cela garantit que la part restante du chiffre d’affaires soumise à cotisations sera suffisante pour que le salarié porté reçoive la rémunération minimale requise en portage salarial.  

La réglementation de la rémunération en portage salarial 

D’après l’article L1254-2 du Code du Travail et l’article 21 de la convention collective des salariés en portage salarial, la société de portage doit reverser au salarié porté une rémunération mensuelle minimale brute.  

Selon l’ancienneté du salarié porté et la manière de comptabiliser la durée de son travail (heures, forfait-jour …), l’entreprise de portage salarial lui garantit un salaire mensuel équivalant de 70 à 85 % du plafond de la Sécurité Sociale. En 2021, les honoraires générés par le salarié porté au titre de ses activités doivent donc permettre à l’entreprise de portage salarial de lui reverser un salaire supérieur à 2288,30 et 2778,65 € respectivement (après avoir déduit les charges sociales et les frais de gestion de la société de portage salarial). Par conséquent, les activités à faible revenu ne peuvent faire l’objet d’une opération de portage salarial. Pour financer les périodes d’intermissions du salarié porté, la société de portage salarial constitue également une réserve financière.

A LIRE AUSSI

PARTAGER L'ARTICLE

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email