Les arnaques à éviter lorsqu’on s’inscrit au greffe

Les arnaques à éviter lorsqu’on s’inscrit au greffe

Toute entreprise juste immatriculée a reçu à son siège un courrier d’apparence officielle, mais qui pourtant n’était autre qu’une tentative d’arnaque.

Découvrez comment ne pas vous faire avoir face à la recrudescence de ces lettres à en-tête sérieux, mais qui ne cherchent qu’à profiter de votre méconnaissance des arcanes juridiques de l’entrepreneuriat.

L’inscription dans un faux répertoire officiel ou faux annuaire

On vous propose de vous inscrire dans un annuaire professionnel.

4 techniques sont utilisées pour vous convaincre :

  • On vous envoie une offre d’insertion qui respecte les obligations légales, mais n’apporte aucune retombée.
  • On vous démarche par téléphone avec une offre exceptionnelle. Il y manque les précisions importantes qui influent sur votre consentement.
  • Vous recevez un courrier qui vous laisse croire qu’il s’agit d’une lettre officielle. Vous pensez devoir répondre à une obligation légale et retournez le document accompagné d’un paiement pour faire figurer votre entreprise dans un annuaire prétendument professionnel.
  • Nouvelle approche depuis 2019: on vous fait croire qu’il est obligatoire de s’inscrire dans des registres pour accéder à certains marchés, notamment publics. Une fois le document signé, il est difficile d’échapper au paiement, surtout si l’escroc revend ses commandes à des établissements de recouvrement.

Les moyens de faire face à une escroquerie :

  • Arnaque originaire de France : saisir la DDPP ou la DDCSPP de votre département et déposer une plainte pour pratique commerciale trompeuse.
  • Arnaque provenant de l’étranger: plainte pour escroquerie auprès de la police ou du procureur de la République.

Les entreprises de moins de 5 salariés bénéficient d’une protection pour les contrats conclus hors établissement et le démarchage à domicile.

Comment éviter les escroqueries quand on crée son entreprise

  • Vérifier l’identité de l’entreprise et ses logos, comparer avec ceux des organismes officiels
  • Ne jamais donner suite aux demandes de vérification de coordonnées
  • Ne pas sauter les clauses en petits caractères
  • Prendre le temps de contrôler le document : la liste de ces faux annuaires est maintenant recensée par Infogreffe.
  • Prévenir le personnel de votre entreprise de l’existence de ce type d’arnaque.

Les fausses factures d’organismes publics

Quand votre entreprise est immatriculée, vos coordonnées deviennent publiques. Vous recevrez des courriers officiels, mais aussi des arnaques : des courriers qui ressemblent à s’y méprendre à des lettres d’organismes publics.

Ils vous demandent de régler un complément pour que votre inscription soit validée ou complète. On vous signale le caractère obligatoire, dans un délai plutôt court, avec les coordonnées de votre entreprise et des logos officiels. Souvent, un bulletin est à renvoyer accompagné du paiement.

C’est en fait une offre commerciale qui n’est absolument pas obligatoire et sème la confusion.