Etudiant-entrepreneur : un statut générationnel ambitieux

Etudiant-entrepreneur : un statut générationnel ambitieux

Concilier études et création d’entreprise n’est pas évident. Toutefois, un statut a été spécialement créé pour accompagner les projets entrepreneuriaux des étudiants et jeunes diplômés. Focus sur le statut d’étudiant-entrepreneur.

Création du statut d’étudiant-entrepreneur

Conscient de la problématique des jeunes créateurs d’entreprise, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a mis en œuvre un plan d’action en faveur de l’entrepreneuriat étudiant au sein duquel le nouveau statut d’étudiant-entrepreneur a pris place. L’objectif de cette mesure consiste à permettre aux jeunes d’entreprendre même en cours de cursus universitaire et de concrétiser leur projet dans ce qu’on appelle un PEPITE : Pôle Etudiant pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat. Pour accompagner les jeunes qui acquièrent ce statut, un diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur a également été ouvert.

Etudiant-entrepreneur : un statut aux avantages multiples

Les étudiants qui obtiennent le statut d’étudiant-entrepreneur bénéficient d’un certain nombre d’avantages à commencer par un double accompagnement : celui du tuteur enseignant et celui du tuteur externe qui peut être un entrepreneur ou un professionnel. Il dispose également du réseau des PEPITE ainsi que de la plateforme dédiée, Entr’UP. Il a la possibilité d’accéder à un espace de coworking ou travail collaboratif. Son projet peut faire l’objet de financements via les divers concours organisés, les levées de fonds ou prêts d’honneur. Le bénéficiaire du statut peut aussi intégrer le programme PEPITE Starter qui consiste à permettre aux étudiants-entrepreneurs de se consacrer pendant cinq mois à leur projet. Il peut également signer un contrat d’appui au projet d’entreprise (Cape). Enfin, intégrer ce statut ouvre la possibilité à l’étudiant d’accéder au diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur.

Accéder au statut d’étudiant-entrepreneur

Une seule condition de diplôme est requise pour demander à intégrer le statut d’étudiant-entrepreneur : le baccalauréat, voire une équivalence. L’âge n’est pas une contrainte formelle à l’inscription. Cependant, le statut concerne en priorité les jeunes âgés de moins de 28 ans. En effet, au-delà, il n’est pas possible du bénéficier du statut social d’étudiant. Les frais d’inscription sont nuls et les candidats doivent remplir un dossier de candidature. La qualité du projet entrepreneurial et l’aptitude du demandeur à porter son projet seront analysées par le comité d’engagement du PEPITE. Ce dernier comprend des représentants des établissements PEPITE, des partenaires du réseau et le responsable de l’enseignement du diplôme correspondant. A noter que le statut n’est délivré que pour une durée d’un an, soit de septembre à septembre. Il est, en revanche, possible de le renouveler via un nouveau dossier de candidature.

Etudiant-entrepreneur : un statut pour les étudiants et les jeunes diplômés

Ce statut permet aux étudiants de construire un projet de création d’entreprise tout en poursuivant leurs études. De nombreux types de projets peuvent être intégrés dans le statut. Il peut s’agir d’un projet avec ou sans caractère innovant ou technologique. La finalité du projet peut être économique ou sociale, voire les deux. La démarche peut être individuelle comme collective. Enfin, si les créations d’entreprise sont les plus courantes, il est aussi possible de porter un projet de reprise d’entreprise. En outre, le statut d’étudiant-entrepreneur ne s’adresse pas uniquement aux jeunes en cours d’études. Les jeunes diplômés peuvent également en bénéficier. Ces jeunes en fin d’études disposent ainsi d’un statut privilégié pour créer leur entreprise et peuvent profiter des avantages liés au réseau PEPITE.

Accéder au diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur

Les étudiants dont la candidature au statut d’étudiant-entrepreneur a été acceptée sont généralement dirigés vers le diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur. Si cette orientation n’est pas exigée, elle est fortement recommandée. Les jeunes diplômés sont, quant à eux, obligés de s’y inscrire. L’inscription est limitée à 500 € pour les étudiants de moins de 28 ans. Au-delà, des frais de formation continue devront être considérés. La durée s’accorde avec le statut. Au bout d’un an, le dispositif peut toutefois être renouvelé.

L’ambition pédagogique du diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur

Le programme se base sur un contrat passé entre l’étudiant et l’équipe visant à définir les connaissances et l’expérience à acquérir pour mener à bien le projet entrepreneurial. Des ressources pédagogiques numériques seront alors mises à disposition de l’étudiant. Il bénéficiera également d’un encadrement et d’un suivi personnalisé par des enseignants et des professionnels. Seront évalués au terme de l’année l’engagement de l’étudiant-entrepreneur, son rapport et sa soutenance. Deux tuteurs au minimum apporteront leurs observations.

Diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur : des avantages en sus

Parmi les nouveaux avantages engendrés par l’inscription au dispositif, l’étudiant pourra notamment substituer son stage au profit de son propre projet. Il pourra aménager son emploi du temps et acquérir des équivalences ECTS. Il accédera à des modules de formation adaptés à son projet. Sous certaines conditions, il pourra bénéficier de bourses d’enseignement supérieur. Les jeunes diplômes pourront, quant à eux, continuer à faire valoir leur statut social d’étudiant jusqu’à la fin de la formation.